Arthrose : est-ce encore possible de faire du ski ?

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas nécessaire d’abandonner les sports de glisse lorsque l’on souffre de douleurs articulaires. Les spécialistes recommandent même de pratiquer une activité physique régulière pour ralentir le processus dégénératif qui touche l’articulation, mais à condition de prendre certaines précautions.

Peut-on encore faire du ski lorsqu’on souffre d’arthrose ?

Peut-on encore faire du ski lorsqu’on souffre d’arthrose ?

Arthrose : dans quelles conditions puis-je pratiquer le ski ?

Lorsqu’on est amateur de ski, il n’est pas facile de renoncer à la joie de dévaler les pentes enneigées même si l’on souffre d’arthrose. Sachez cependant que la pratique sportive n’est absolument pas déconseillée à celles et ceux qui présentent des pathologies articulaires. Au contraire, elle est même préconisée à partir de moment où elle fait l’objet d’une préparation préalable.

En effet, les personnes atteintes d’arthrose sur les deux hanches (plus d’info sur l’arthrose de la hanche : http://www.arthrolink.com/diagnostic/patient-virtuel/hanche-les-symptomes-de-la-coxarthrose), par exemple, vont devoir maintenir une musculature suffisante au niveau de leurs membres inférieurs de manière à soutenir l’articulation sollicitée lors des descentes en ski. Un échauffement minutieux devra également être réalisé avant de chausser les skis.

Arthrose : dois-je demander un avis médical ?

En cas d’arthrose avancée, une consultation médicale avant son départ aux sports d’hiver est vivement conseillée. En effet, le médecin généraliste ou, le cas échéant, le rhumatologue reste le professionnel de santé le plus à même d’indiquer à son patient les mesures préventives à respecter.

En cas d’arthrose du doigt (plus d’informations ici), il pourra ainsi recommander le port de gants chauffants ou encore la réalisation de quelques exercices spécifiques avant de saisir les bâtons, tandis que les personnes souffrant d’arthrose du genou, elles, pourront éventuellement porter une genouillère.

Lorsque ces différentes mesures sont appliquées, il n’existe pas de raisons pour ne pas s’adonner aux plaisirs de la glisse, à part, bien sûr, si vous avez subi une arthroscopie du genou dernièrement. Dans ce cas, il vous faudra patienter quelques semaines et peaufiner votre bronzage en sirotant un chocolat chaud sur les terrasses en bas des pistes !

Enregistrer

Auteur: pauline

Partager cet article sur

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *