Sport de montagne : et si on s’essayait à la conduite sur glace ?

Lorsque l’hiver est au rendez-vous, on s’attend toujours à des moments inoubliables sur la neige. Pour les passionnés de la course automobile, c’est la saison rêvée pour se lancer dans la conduite sur glace.

Une occasion rêvée

Notre pays recèle de merveilleux endroits et stations de ski qui promettent des moments forts et riches en adrénaline. Une occasion pour vous de réveiller le Sébastien Loeb qui dort en vous. Alors, prêt à vous essayer à la conduite sur glace ? Découvrez quelques astuces sur circuitglace.com pour se perfectionner ou tout simplement pour se faire plaisir en famille ou entre amis.

Plus de plaisir

La conduite sur glace est aujourd’hui une activité populaire qui attire de plus en plus de personnes. Il y en a ceux qui la pratiquent pour s’assurer ou pour maîtriser au mieux leur véhicule lorsqu’ils roulent sur une route enneigée. Vous pouvez également retrouver des personnes qui l’adoptent seulement pour s’amuser et se donner du plaisir sur des parkings déserts ou sur des routes peu fréquentées.

Une conduite tout en douceur

Il est bon de savoir que la conduite sur glace requiert de la douceur. Vous devez oublier les freinages soudains, les coups de volant inopportuns ou encore les accélérations brusques. Veillez à ce que toutes les accélérations soient parfaitement dosées pour éviter les risques de dérapages. Lors du démarrage, l’accélération doit être progressive en enclenchant la 1ère vitesse et en lâchant doucement la pédale d’embrayage. Si le démarrage semble trop laborieux, n’hésitez pas à passer à la 2e vitesse.

Respecter les distances de sécurité

Pour éviter tout risque et pour mieux ralentir à temps si nécessaire, vous devez respecter les différentes distances de sécurité. Vos roues doivent rester dans l’axe de votre voiture pour réduire les patinages. Dans les descentes, vous pouvez utiliser le frein à moteur pour réduire la prise de vitesse, et cela, tout en respectant minutieusement les distances de sécurité. Dans les virages, essayez de réduire puis maintenir votre vitesse afin de minimiser le déséquilibre de votre véhicule.

Désactiver l’antipatinage

Certains véhicules sont équipés d’ESP (antipatinage). Lorsque votre voiture en est dotée et qu’elle est immobilisée à l’arrêt ou sur une côte, vous devez penser à le désactiver. En effet, la désactivation de l’ESP vous permet de partager plus de puissance à vos roues, permettant ainsi à votre voiture d’avancer.

Une excellente visibilité sur la route

Lorsqu’il neige ou qu’il fait du brouillard, il est essentiel d’avoir une excellente visibilité et bien évidemment être vu. Pour cela, vous devez penser à allumer vos feux de croisement et vous équiper d’essuie-glaces efficaces, sans oublier un liquide de lave-glace qui s’adapte aux conditions hivernales.

Les chaînes de neige

En cas de fortes neiges, n’oubliez surtout pas de chaîner. Pour information, les chaînes neige se placent sur les roues motrices afin de vous garantir plus d’efficacité. Vous avez la possibilité d’en équiper tous vos quatre roues pour plus de performance. Attention, rester au beau milieu de la route ne fait qu’augmenter vos risques de se faire percuter par d’autres voitures.

Les appareils de salage

Dans le cas où il neige beaucoup, donnez plus de priorité aux appareils de salage. En effet, si vous roulez en suivant scrupuleusement leurs trajets, vous minimisez vos risques de glisser accidentellement ou encore de vous égarer sr le bas-côté.

En cas de fortes chutes de neige

Quand les chutes de neige deviennent de plus en plus fortes, les bourrasques peuvent malheureusement réduire votre visibilité. Face à cette situation, vous devez vous arrêter sur le bas-côté et allumer vos feux de détresse.

Auteur: pauline

Partager cet article sur

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *